mardi 19 février 2013

Echo





Mon coeur bat dans l'arborescence.
Mes poumons respirent dans la géométrie fractale.
Mes tripes se frayent un chemin en suivant le fil du labyrinthe qui se forme.
CONSENSUS.
Mes mains dénouent et libèrent les noeuds existentiels.
Les palpations de mes mains dans la boule de terre pleine...
La clé de l'organisation cachée des volumes et surfaces est le mouvement.
La spirale conduit mon geste de manière organique et minérale. 
J'accentue cette propension en affinant la matière 
et je crée ainsi une expansion qui augmente l'interaction avec l'espace.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire